Message important | État de nos services

Le CIME est là pour vous mesdames. Cliquez ici pour consulter l’état de nos services.

Message important | État de nos services

Le CIME est là pour vous mesdames. Cliquez ici pour consulter l’état de nos services.

L’objectif de ce projet était d’intéresser les employeurs, les centres de formation professionnelle et les centres d’éducation des adultes de la région de l’Estrie à se doter d’une politique ou de mesures concrètes en matière de conciliation famille-études-travail.

Il y a quelques années, dans le cadre d’une journée régionale Égalité, les partenaires de la CRÉE ont été sensibilisés à l’importance de se mobiliser, comme région, pour faciliter la conciliation travail-famille-études. Il est reconnu qu’il s’agit là d’un enjeu majeur pour le marché du travail. C’est un enjeu pour les travailleuses et les travailleurs, mais également pour les employeurs qui, tout en voulant répondre aux besoins de leur personnel, sont confrontés à des impératifs de production.

Depuis, le gouvernement du Québec a mis en place des incitatifs financiers pour les entreprises afin de les inciter à se doter de mesures en matière de conciliation. Récemment, le ministère de la Famille et des Ainés a annoncé qu’il maintenait cette priorité tout en constatant que peu d’entreprises s’étaient prévalues du programme. Dans le même sens, le plan d’action gouvernemental pour l’égalité entre les sexes qui a été rendu publique le 17 juin dernier contient une orientation sur « une meilleure conciliation des responsabilités familiales…» Plus précisément, on y parle « d’encourager les milieux de travail à instaurer des mesures de conciliation travail-famille dans les secteurs à prédominance tant masculine que féminine ».

De son côté la CRE de l’Estrie a décidé à l’hiver 2011 de conclure une entente spécifique sur la question de la conciliation famille-études-travail. Dans le cadre de cette entente, le CIME a proposé de réaliser un projet en deux volets, l’un portant sur la conciliation travail-famille et l’autre traitant de la conciliation études-famille. Pour ce projet, le CIME a eu recours à une démarche paritaire et une méthode de cueillette par sondage électronique et groupes de discussion basées sur une analyse différenciée selon le sexe.

L’objectif de ce projet était d’intéresser les employeurs,les centres de formation professionnelle et les centres d’éducation des adultes de la région de l’Estrie à se doter d’une politique ou de mesures concrètes en matière de conciliation famille-études-travail.

De septembre 2011 à avril 2012, 18 entreprises de divers secteurs d’activité, sept centres de formation professionnelle et huit centres d’éducation aux adultes ont participé soit au sondage et aux groupes de discussion totalisant ainsi 532 participantes et participants.

Pour connaître l’état de situation sur la question de la conciliation famille-études-travail consultez le rapport final 2011-2012.

Crédit photo : Sai De Silva (Unsplash)